L'envol de la Cigogne

Cabinet d'Infirmière Sage-Femme

Par la présente je vous fais part de ma décision d’arrêter mes activités en tant que sage-femme indépendante. Quand je parle de ma décision autour de moi, je rencontre beaucoup de réactions d’étonnement. C’est vrai que j’ai travaillé et parlé de ce métier avec tellement de passion et d’intérêt que cela semble incroyable que j’arrête. Voici mes raisons :

Depuis le début de mon activité, j’ai dû me battre pour me faire connaître. J’ai fait le tour des médecins généralistes, gynécologues, kinésithérapeutes, ostéopathes, pharmaciens, ONE et maternités de la région. Le métier de sage-femme indépendante était alors très peu connu dans notre province. Mon but a été dès le départ de faire en sorte que toutes les mamans aient accès à une sage-femme à leur domicile dès leur retour de la maternité.

J’ai rencontré tout au long de mon activité énormément de résistance. A quelques exceptions près, personne (en province de Luxembourg en tout cas) dans la liste citée ci-dessus ne voulait mettre les mamans au courant du fait qu’elles pouvaient bénéficier d’une visite de sage-femme à leur domicile après la naissance de leur bébé, ce qui dans la plupart des cas est nettement plus confortable que de se déplacer avec son nouveau-né. J’étais confrontée au monde de l’obstétrique et de la petite enfance auprès duquel la soif d’argent et de pouvoir priment sur le bien-être des mamans.

Depuis, il y a eu un changement, mais, malgré les réseaux sociaux, les mamans qui sont au courant de leurs droits et surtout de celui de choisir leur propre sage-femme ne sont pas très nombreuses.

Fatiguée de lutter contre ce phénomène, fatiguée d’une concurrence déloyale de la part de certains, j’ai décidé d’arrêter mon activité. Je reste toujours accessible sur ma page Facebook « sage-femme Liliane Jansen » et continuerai à me former pour pouvoir répondre à toutes vos questions.

Un grand merci à toutes les mamans qui ont eu confiance en moi et surtout à celles qui ont su se battre dans une période tellement sensible de leur vie contre des infrastructures existantes. Un tout grand merci à Thérèse Richard, sage-femme exceptionnelle qui m’a dès le début soutenue avec ses bons conseils et une oreille attentive.